HUMAINS et NON-HUMAINS

La pandémie de la Covid-19 s’inscrit dans un cycle de nouvelles pandémies virales spécifiques

Sources: Article de J.D. publié in La Révolution Prolétarienne n°809 – juin-juillet 2020, p. 16-19 : Humains et Non-Humains

  • 1./ Des virus, des bactéries, des animaux et des hommes
  • 2./ Révolutions néolithiques, industrielles, croissances, histoire des pandémies
  • 3./ Covid-19. Les avertissements successifs de tous ordres n’ont pas manqué
  • 4./ Déni de l’interdépendance écologique « humain, végétal, animal, viral »
  • 5./ Promouvoir les laboratoires. Interdire les Wet Markets

*

Nous ajoutons ci-après le texte-alerte déjà publié en janvier 2001 par J.Demorgon : « La vache cannibale européenne  et l’économie mondiale »

Sources : J. Demorgon : « La vache cannibale européenne  et l’économie mondiale » In Conventions & Management européens, n° 8, janvier 2001. 

Bibliographie complétée le 10 juillet 2020.

La vache cannibale européenne et l’économie mondiale

  • Un transgénique incertain
  • La Grande-Bretagne du rapport Phillips
  • Mauvaises nouvelles de France et d’Allemagne
  • Agro-Parks aux Pays-Bas

Jacques Demorgon, philosophe, écrivain

La banane et le bœuf aux hormones entre les États-Unis et l’Europe – entre « protectionnisme » et « libéralisme » – cachaient en fait une main invisible qui ne pouvait plus tolérer le petit, le lent, le laborieux,le simplement honorable. Il fallait plus, plus vite, plus grande Toujours plus de lait, plus de viande, produits avec moins d’hommes et vendus plus cher. L’élevage était un sport et le dopage s’imposait.

La vache cannibale européenne  et l’économie mondialePrise de risques et principe de précaution

Bibliographie

  • Aizen M. 2020. « Coronavirus y desmonte. Las nuevas pandemias del planeta devastado » Univ. San Martin. Anfibia, Buenos Aires. Tr. fr. « La destruction des écosystèmes par l’humain favorise l’émergence d’épidémies » – « Les épidémies couvent sous les cendres des forêts ». Courrier international : Repenser le Monde, n° 1534, 26 mars-1er Avril, p.14-15. 
  • ARTE. 2020. « Épidémies, une longue histoire » (Émilie Aubry), Le Dessous des Cartes, 23 mai.
  • Cochet Y., Sinaï A. 2003. Sauver la terre. Fayard.
  • Coccia E. 2016. La vie des plantes, Payot-Rivages.
  • Demorgon J. 2001. « La vache cannibale européenne et l’économie mondiale, Prise de risques et principe de précaution », Conventions & Management Européen, février.
  • Descola Ph. 2020. « Il faut repenser les rapports entre humains et non-humains ». CNRS, le 3 juin.
  • Descola Ph. 2015 [2005] Par-delà nature et culture. Gallimard Folio.
  • Keck F. 2020. Les Sentinelles des pandémies. Chasseurs de virus et observateurs d’oiseaux. Zones sensibles. 
  • Quammen D. 2020. “Kill em’all, New York Public Radio, 24 mars. 
  • Quammen D. 2013. SpilloverAnimal Infections and the Next Human Pandemic, W. W. Norton. 
  • Singer P., Cavalieri P. 2020. « Une opportunité de modifier notre attitude envers les espèces non humaines » Covid-19. Les philosophes face à l’épidémie, Philosophie Magazine 138, avril, p. 22-23.
  • Sloterdijk P. 2016. Après nous le déluge. Fayard. 
  • Zambrana-Torrelio C., Dr. S. O’Brien. 2020. Biodiversity and Public Health. NatureServe.org: Interview, 26.03.
  • Zambrana-Torrelio C. e.a. 2019. An Ecological Framework for Modeling the Geography of Disease Transmission. Vol. 34. Trends in Ecology & Evolution.
  • Zambrana-Torrelio C., e.a. 2012. “Prediction and prevention of the next pandemic zoonosis” In Zoonoses, The Lancet Vol. 380, déc.

*

There is 1 comment
  1. […] Humains et Non-humains (Jacques Demorgon). La pandémie de la Covid-19 s’inscrit dans un cycle de nouvelles pandémies virales spécifiques… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container {background-color: #383838;background-size: contain;background-position: top center;background-attachment: initial;background-repeat: initial;}#stuning-header div.page-title-inner {min-height: 250px;}