8.2/ Conquête tricontinentale. Omeyyades (650-750). Forte instabilité. Vide scientifique

a./ Le caractère fulgurant de la conquête arabo-musulmane, de l’Espagne à l’Indus, entre les deux stops extrêmes, de Poitiers (732) et de Talas (751), bénéficie de circonstances internes et externes. D’un point de vue interne, il convient de reconnaître la conjonction entre dynamique tribale d’ordre politique et dynamique religieux. b./ Les circonstances externes sont elles aussi en conjonction. D’un côté, les empires sont souvent plus fragiles qu’on ne le croit. Il suffit souvent que leur capitale soit atteinte pour qu’ils s’effondrent. De plus, comme ils sont souvent en guerre l’un avec l’autre, ils s’épuisent. 

c./ Chaliand et Rageau (2012 : 89, 90) précisent que : « les deux grands empires – romain d’Orient et perse sassanide (226-651) – qui bordent la Péninsule arabique viennent juste de sortir d’un conflit prolongé qui les a épuisés. L’un et l’autre connaissent par ailleurs de vives tensions internes ». 

d./ L’empire perse sassanide s’effondre en trois batailles qui vont de 637 à 643. L’Empire romain d’Orient résiste, mais perd en 636 la Syrie et, en 641, l’ Égypte. Chaliand, Rageau observent que le successeur de Mahomet, le Calife Omar (634-644), prend la décision de ne plus distribuer aux divers chefs victorieux les territoires conquis. La perspective politique de l’empire prime sur l’épopée tribale. 

e./ Autre cause externe d’ordre technique : « le trébuchet ». D’origine chinoise bien antérieure, il arrive en Arabie dans la seconde moitié du VIe siècle. Levier articulé « projetant un boulet susceptible d’atteindre une fortification à plus de deux cents mètres, il reste hors de portée des archers. » Cette technique perturbe beaucoup les adversaires. 

f./ Les bouleversements d’États, qui se multiplient, font que la période relève bien de ce que Cosandey nomme une « division politique instable ». Il précise que c’est « nominalement » seulement que « les Califes Omeyyades gouvernent l’ensemble de l’Islam depuis Damas.» Il n’y aura pendant cette période instable et troublée ni recherches, ni découvertes scientifiques et techniques. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container {background-color: #383838;background-size: contain;background-position: top center;background-attachment: initial;background-repeat: initial;}#stuning-header div.page-title-inner {min-height: 250px;}