a./ Voici la 3eétape au cours de laquelle les trois Raisons précédentes conduisent toutes aux problèmes supplémentaires relevant d’une Critique de la Raison anthropocosmique. Pourquoi cela ?

b./ Le terme qui se propose à toute réflexion profonde est celui de l’ambivalence des humains telle que les trois autres Critiques l’ont constamment mise en évidence.

c./ Ainsi, la Critique de la Raison « multi, trans, inter » culturelle montre que le multiest de tolérance positive ou de ségrégation négative. Le transa la positivité du passage, voire de la création d’ensemble. Sauf que cet ensemble, s’il s’absolutise, devient xénophobe et « raciste ». Quant à l’inter, il reste en tension entre multiet trans. Et cette oscillation est à la fois sa force et sa faiblesse.

d./ L’histoire nous prend constamment au dépourvu. La Critique de la Raison historique met en évidence une ambivalence incessante de conduites humaines et inhumaines dont les résultats vont des miracles aux marasmes et aux massacres.

e./ La Critique de la Raison technoscientifique, de son côté, montre à quel point, selon les situations, les circonstances et les usages, tel produit a des effets positifs ou négatifs : remède ou poison.

f./ Dès lors, les questions sont inévitables ! Qu’en est-il de cette ambivalence de l’Humain ? Qu’en est-il de l’ambivalence même du réel ?

 Retour au sommaire II. WW :  « le Coeur »